Communiqués de presse | Visa

New Detail

80 % des voyageurs belges partent en vacances à l’étranger, mais beaucoup perdent du temps et de l’argent avec des habitudes de paiement dépassées

24/06/2015

Press Release Image

La moitié des voyageurs perdent du temps à changer de l’argent en Belgique alors qu’ils pourraient facilement utiliser leur carte de crédit

Bruxelles, le 24 juin 2015 – Selon une nouvelle étude sur les dépenses transfrontalières menée en début d’année par Visa Europe auprès de plus de 32 000 citoyens de 16 pays européens, la Belgique fait partie des pays où les gens partent le plus à l’étranger pendant leurs vacances. Les mythes relatifs aux dépenses à l’étranger restent cependant toujours d’actualité.

Des voyageurs internationaux qui changent toujours de l’argent avant de partir

80 % des vacanciers belges[i] ont voyagé à l’étranger au cours des trois dernières années. La moitié d’entre eux se rendent à l’étranger au moins une fois par an, l’autre moitié au moins deux fois par an. Un tiers envisage, en outre, de voyager plus à l’avenir que lors de ces trois dernières années. Mais selon l’étude, moins de la moitié des vacanciers belges (44 %) seulement utilisent leur carte de crédit pour payer à l’étranger. Ils préfèrent emporter du liquide et échanger leur argent contre des devises aux établissements de change avant leur départ, même s’ils admettent que cela prend du temps (pour 43 % d’entre eux) et qu’il s’agit d’un souci en plus à prendre en compte avant de partir en vacances (53 %).

Ce n’est pourtant pas la meilleure option

Il est souvent plus efficace de payer par carte de crédit que de changer des devises dans les établissements de change. Les taux de change ne sont pas toujours transparents et les frais supplémentaires fréquents. Visa Europe, par contre, publie ses taux de change en ligne[ii]. Un tiers des voyageurs belges continuent pourtant de penser que changer leur argent à leur bureau de change local ou à celui de l’aéroport coûte moins cher que l’utilisation d’une carte de crédit. Seuls 37 % d’entre eux pensent que la carte de crédit est le moyen le plus abordable de payer des achats ou des services dans un pays étranger.

Hans Vanhaelemeesch, Chief Communication Officer chez Jetair, le spécialiste des voyages en Belgique, le confirme : « Nous soulignons l’importance de disposer d’une carte de crédit lors d’un voyage à l’étranger. Rien n’empêche les vacanciers d’emporter un peu de liquide pour payer leurs premiers besoins sur place, mais voyager avec une liasse de billets n’est ni pratique, ni sans danger. Qui plus est, vous aurez toujours besoin de votre carte de crédit, par exemple en guise de garantie pour louer une voiture. En tant que tour-opérateur, nous nous sommes aussi organisés de notre côté. Nous préférons, par exemple, que les clients paient les excursions par carte. C’est plus rapide et plus sûr, pour eux comme pour notre personnel sur place. »

Jean-Marie de Crayencour, Country Manager Belux, Visa Europe, donne un autre conseil afin de bien gérer son budget vacances : « Les voyageurs obtiendront le taux de change le plus avantageux en sélectionnant l’option "devise locale" au moment du paiement ou en retirant du liquide dans un distributeur de billets local pour éviter les surcoûts[iii]. »

Les cartes de crédit Visa : acceptées presque partout et tout à fait sûres

Autre raison qui pousse les voyageurs belges à changer de l’argent en Belgique : ils craignent que leurs cartes ne soient pas acceptées ou ils ont peur de la fraude sur leur lieu de vacances. Encore de fausses croyances.

En plus d’être acceptée chez des millions de commerçants dans plus de 200 pays, la carte Visa permet de retirer de l’argent à tout moment dans la devise souhaitée via un vaste réseau de distributeurs automatiques installés dans pratiquement tous les pays du monde. Les voyageurs accèdent à leur argent en toute sécurité, comme ils le feraient chez eux. Visa a, par ailleurs, conçu un localisateur en ligne très pratique qui permet de trouver le distributeur le plus proche quel que soit l’endroit où l’on se trouve[iv].

Enfin, 58 % des vacanciers belges doutent de la sécurité des paiements par carte. Ils sont 73 % à se sentir plus en sécurité en payant en liquide. Il convient de rappeler que les cartes Visa sont protégées contre la fraude, en Belgique comme à l’étranger. Les voyageurs devraient donc envisager d’emporter moins de liquide et d’utiliser leur carte autant que possible, en toute sécurité. Une carte perdue est facile à bloquer ; mais quand on perd du liquide, on n’en revoit jamais la couleur.

« La carte Visa est le moyen le plus efficace pour dépenser à l’étranger. C’est une préoccupation en moins avant le départ. Pas besoin de perdre du temps à convertir des devises pendant les préparatifs de voyage. Et utiliser votre carte est souvent plus avantageux que changer du liquide. C’est, en outre, plus sûr et plus pratique. Qui plus est, il y a moins de risques que vous rentriez en Belgique avec des devises locales en trop », conclut Jean-Marie de Crayencour.

[i] Par « vacancier » ou « voyageur », on entend toute personne ayant voyagé à l’étranger au moins une fois au cours des trois dernières années

[ii] www.visaeurope.com/making-payments/exchange-rates

[iii] Il est conseillé aux voyageurs de se renseigner auprès de leur banque avant le voyage : le coût d’utilisation d’une carte à l’étranger varie, mais dépend des frais appliqués par la banque pour l’utilisation d’une carte à l’étranger. Ces frais sont fixés individuellement par chaque banque.

[iv]www.visaeurope.com/making-payments/atm-locator