Communiqués de presse | Visa

New Detail

Paiement en cash : un fantôme des Noëls passés

15/12/2016

Press Release Image

Bruxelles, le 15 décembre 2016 : Visa Inc. (NYSE : V) Sur les sites en ligne ou en boutique, pour acheter des cadeaux ou simplement s’enivrer de la magie de Noël, les consommateurs délaissent de plus en plus souvent l’argent liquide, lui préférant la rapidité et la facilité des cartes sans contact et des nouveaux modes de paiement.

L’ENVOLÉE DU SANS CONTACT

Avec 165 millions de cartes sans contact en circulation et 3,4 millions de terminaux de paiement en Europe, l’utilisation des cartes sans contact a fait un bond, passant de 36% en 2015 à 52% en 2016, selon l’étude Digital Payments 2016 de Visa. En Belgique, 40% des répondants ont utilisé une carte sans contact cette année, contre 0% en 2015, puisque la technologie a seulement été lancée en 2016. Cette tendance ne se manifeste pas uniquement auprès des jeunes consommateurs technophiles : l’utilisation du sans contact a augmenté dans toutes les tranches d’âge. En outre, la plus forte hausse se remarque au sein des 55-64 ans, avec une croissance de 64% en Europe depuis 2015.

LE SANS CONTACT, COUP DE POUCE POUR LES NOUVEAUX MODES DE PAIEMENT

L’adoption de la technologie sans contact a par ailleurs un impact concret sur les autres modes de paiement. Les utilisateurs de cartes sans contact en Belgique sont plus enclins à utiliser leurs appareils mobiles pour payer des achats en magasin (47% d’utilisateurs de cartes sans contact contre 32% d’utilisateurs de cartes ‘normales’) ou à partir de l’application du commerçant (47% contre 32%), ou encore pour acheter son lunch (43% contre 29%).

Outre les avantages du paiement sans contact, les consommateurs reconnaissent également les points positifs des autres nouveaux modes de paiement. En 2016, 25% des consommateurs belges ont indiqué qu’ils utilisaient déjà des applications de paiement mobile et 68% ont l’intention, d’ici trois ans, d’utiliser leurs appareils mobiles pour des opérations bancaires, le shopping en ligne, l’utilisation d’applications de commerçants… Un Belge sur trois (30%) reconnaît que la possibilité de payer avec son téléphone ou un autre appareil mobile lui facilite grandement ses achats.

Ce confort accru favorise également l’essor du portefeuille digital sur différents canaux de vente. Les consommateurs belges sont disposés à utiliser un portefeuille digital pour des achats en magasin (40%), via une application (53%) et en ligne (54%). Ils désignent comme principaux avantages la possibilité de payer à tout moment, n’importe où, en un clic et le côté pratique.

UN MIX MAGASINS ET INTERNET DANS LE PARCOURS D’ACHAT DES CONSOMMATEURS

L’étude Digital Payments 2016 de Visa révèle par ailleurs que les consommateurs combinent les canaux en ligne et physiques pour effectuer leurs achats, en particulier pour les articles plus chers. Six consommateurs belges sur dix (57%) sont ce que l’on appelle des « showroomers », des personnes qui étudient d’abord l’article en magasin avant de l’acheter en ligne. Un pourcentage presque équivalent (64%) est adepte du « webrooming » : ils recherchent dans un premier temps le prix le plus avantageux en ligne et achètent ensuite l’article dans le magasin de l’enseigne identifiée.

Malgré la tendance croissante à effectuer ses achats de Noël en ligne, de nombreux consommateurs aiment toujours se rendre en magasin. 57% d’entre eux apprécient de pouvoir échanger avec un vendeur et veulent voir par eux-mêmes le futur cadeau.

Jean-Marie de Crayencour, Country Manager Belux chez Visa Europe« Les consommateurs européens sont de plus en plus habitués aux cartes sans contact, ce qui généralise l’utilisation du portefeuille digital et d'autres modes de paiement digitaux. Les cadeaux disposés sous le sapin et le traditionnel repas de Noël auront cette année été payés selon différents modes. Les consommateurs peuvent aujourd’hui choisir parmi une variété de moyens pour effectuer des paiements rapides, faciles et sécurisés. Le chiffre d’affaires des commerçants en cette période de Noël dépendra de leur capacité à proposer aux clients leur mode de paiement préféré. »